Le bassin versant de la Sarthe Aval ce n’est pas seulement la Sarthe, c’est aussi d’autres cours d’eau comme l’Orne Champenoise, la Vègre, la Gée, les Deux Fonts, la Vaige, le Piron, le Plessis, la Taude, le Rhonne, le Treulon, le Fessard, l’Erve...

Et c’est aussi des milieux humides et des nappes souterraines !

Les chiffres clés

  • Plus de 2 200 km de cours d’eau,
  • La Sarthe navigable : 130 km et 20 écluses,
  • 180 km² de zones humides,
  • 1 région : les Pays de la Loire,
  • 3 départements : la Sarthe, la Mayenne et le Maine-et-Loire,
  • 184 communes,
  • Environ 250 000 habitants,
  • 84 % du territoire en terres agricoles
  • 11,6 % du territoire en forêts et milieux semi-naturels (landes et bruyères, fourrés et broussailles).
  • 4 % du territoire en zones urbanisées.

 

De nombreux usages et activités de l’eau !

  • Production d’eau potable : 6 captages prioritaires Grenelle.
  • L’industrie agroalimentaire est très présente : viande de boucheries, viandes de volaille, fromages...
  • Agriculture : les filières les plus présentes sont les filières bovine, avicole, porcine et céréalière.
  • Prélèvements d’eau : l’irrigation est l’usage le plus consommateur des ressources en eau sur le territoire, suivie de l’eau potable et des prélèvements industriels.
  • Industries : 521 Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE), dont 22 sites nécessitant une autorisation spéciale Eau.
  • 34 carrières, dont 18 soumises à autorisation.
  • Tourisme et loisirs : la Sarthe navigable connaît une active navigation de plaisance. Elle a été initialement aménagée pour le transport de marchandises.
  •  8 plans d’eau de baignade sont recensés et 30 associations de pêches (près de 20 000 adhérents).
  • Infrastructures de transport : 2 autoroutes traversent le bassin versant : A81 (Le Mans – La Gravelle) et A11 (Paris- Nantes). La Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de la Loire est en cours de réalisation.

Les milieux naturels : un véritable atout pour le territoire

  • Les forêts et les milieux semi-naturels (landes et bruyères, fourrés et broussailles) représentent 11,6 % du territoire. Le milieu forestier assure un rôle de régulation des crues et participe à l’amélioration de la qualité de l’eau. De plus, la fertilisation et l’usage des pesticides y sont quasi-inexistants. Toutefois de bonnes pratiques de gestion sont nécessaires afin de ne pas impacter les milieux.
  • Le bocage, paysage typique de la région, est constitué d’un maillage de prairies, de haies et de mares. Les rôles du réseau de haies sont nombreux : biodiversité, protection des sols, préservation de la qualité des eaux, effet brise-vent, amélioration du rendement des cultures et d’élevage, valorisation du bois, mise en valeur paysagère. En régression sur le territoire, la plus grande densité de haies bocagères se situe à l’ouest, en Mayenne et Maine-et-Loire (45-90 mètres linéaires/ha), en comparaison avec la partie sarthoise (6 à 45 mètres linéaires/ha).

Téléchargements