Dans les zones agricoles, le ruissellement lié à de fortes précipitations entraîne le départ de terre par érosion de façon spectaculaire en creusant de profondes ravines ou plus discrètement en emportant les éléments fertiles du sol.

L'érosion provoque des dégâts aux terres agricoles mais entraîne aussi une dégradation de la qualité des eaux et le déplacement de sédiments qui forment les coulées boueuses.

Au niveau agronomique, les moyens et méthodes pour limiter les phénomènes d’érosion agricole sont le non-travail du sol (non-labour), le paillage, le maintien des chaumes en hiver, la mise en place de cultures intermédiaires qui pourront être récoltées ou enfouies s’il s’agit d’engrais vert, la rotation des cultures…

Au niveau hydraulique, la mise en place de haies avec des talus, de mares, de bandes enherbées le long des  cours d’eau et fossés permettent de limiter les écoulements et/ou de protéger les cours d'eau.

Via le CRBV de la Région des Pays de la Loire 2016-2018, 3 actions sur ce sujet ont été mises en place :

  • Le Syndicat Intercommunal d'Aménagement et d'Entretien du Bassin de l'Orne Saosnoise (SIAEBOS) a lancé une étude sur l'érosion des sols sur le bassin versant de la Gandelée. Ce cours d'eau, malgré un sous-bassin versant peu pentu, connait un "envasement" important, qui génère de nombreuses demandes des riverains. Le syndicat a donc souhaité étudier l'érosion afin de comprendre ce phénomène et ainsi proposer des solutions préventives plutôt que curatives.

 

  •  L'Association pour la Promotion d'une Agriculture Durable (APAD) du Perche promeut le semis direct (culture en non-labour). Son objectif est d'accélerer la maîtrise technique de l’Agriculture de Conservation des Sols pour réduire les prises de risques des exploitants en phase de transition, d'expérimenter des évolutions de systèmes, d'alimenter des indicateurs de rendement, de qualité du travail, d’utilisation d’intrants (engrais, phytos, carburants) et de fuites dans le milieu pour évaluer, à partir d'un point zéro, la progression des performances des systèmes et de faire appel à un accompagnement scientifique.

 

  • L'Association Viv'AGRI 72 (ex FDGA) 2016 souhaite sensibiliser les exploitants agricoles via deux groupes de travail sur la couverture des sols en permanence (sur le secteur de Fresnay sur Sarthe) et sur la définition des rotation à mettre en place pour préserver ses sols sur le secteur de Marolles les Braults. L'objectif est d'accompagner les agriculteurs au changement et de diffuser des documents ou des outils pour les assister dans cette démarche.