Les objectifs de la gestion coordonnée des vannages en période hivernale : 

  • Assistance auprès des propriétaires et gestionnaires de moulins dans la gestion de leurs vannages en lien avec leurs règlements d’eau
  • Bon déroulement du transport des sédiments et phénomène d’auto-curage 
  • Amélioration de la circulation des espèces aquatiques (accès aux zones indispensables à leurs reproductions, leurs croissances, leurs alimentations et leurs abris)
  • Permet de disposer de données plus fines dans le cadre de la prévision des crues
  • Réversibilité de l’action
  • Mise en avant des propriétaires d’ouvrages du fait de leur participation au bon état écologique et de leur devoir de gestion
 

 

 Forme de la convention :

OBJET : définir les bases d’une gestion coordonnée des vannages et de créer une solidarité amont/aval via une convention

PORTÉE : un engagement moral des représentants des communes et des propriétaires d’ouvrages privés, qui s’engagent à appliquer les préconisations de gestion pour leurs vannages.

Un engagement de la CLE à informer les gestionnaires, à participer à la sensibilisation des institutions et riverains et à mettre en avant les propriétaires signataires

COMPOSITION : organisation d’une ouverture hivernale des vannages et d’une ouverture automnale (écourues)

RÉALISATION : validation par la CLE d’une convention type, proposée à chaque propriétaire et/ ou gestionnaire, co-signée par le Président de la CLE, le Président du Syndicat du Bassin de la Sarthe et de la structure en charge de la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations)

 Pour en savoir plus : voir la convention type proposée

 2 critères pour lancer la gestion coordonnée :

SECTORISATION : Qui prend en compte la présence majoritaire d’espèces de poissons :

-       pour les secteurs à truite, il est important de pouvoir si possible ouvrir sur une période allant du 15 octobre au 1er avril, leur permettant de faciliter leurs circulations pendant la période de reproduction :

Sont concernés le secteur 1 (sources de la Sarthe jusqu’à la confluence avec l’Hoëne) et le secteur 3 (de l’aval du moulin du Désert jusqu’au moulin du Creusot à Fresnay sur Sarthe).

 -        pour les secteurs à brochets et « poissons blancs », il est privilégié la période allant du 15 novembre au 15 février, afin de disposer d’une ouverture au moment où les débits sont les plus importants (transit des sables, cailloux et vases), tout en maintenant une sur-inondation des parcelles après le 15 février pour favoriser la reproduction du brochet.

Sont concernés le secteur 2 (Du moulin de l’Ormois au moulin du Désert) et le secteur 4 (du Moulin de Saint Aubin le Locquenay au Mans).

 
   
  Pour en savoir plus : voir l'état d'avancement de la gestion coordonnée sur l'axe Sarthe
   

DEBITS : l’objectif premier de cette gestion coordonnée des vannages étant le transit des sédiments (cailloux, sables et vases) afin de retrouver des fonctionnements hydrauliques proches de ceux que l’on rencontrait lorsque chacun des moulins disposait d’une activité motrice, l’ouverture et la fermeture bénéficient d’un débit moyen hebdomadaire sur la Station hydrométrique de Moulin le Carbonnel / St Céneri le Gerei

Le seuil d’ouverture devra être supérieur à 5 000 l/s pour déclencher l’ouverture et ainsi s’assurer que la gestion des vannes sera propice aux milieux aquatiques

Le seuil de fermeture devra être inférieur à 5 000 l/s pendant 4 semaines consécutives, de façon à assurer une ouverture minimale des vannes et éviter un effet « yoyo » qui serait préjudiciable pour les milieux, contraignant pour le gestionnaire et problématique pour la prévision des crues

 

Téléchargements